3 astuces pour gérer les profondeurs de champ

Publié le : 20 octobre 20214 mins de lecture

La photographie est un art dont la maîtrise nécessite que le photographe ait beaucoup de notions. Parmi ces notions à exploiter, les profondeurs de champ sont utilisées pour le traitement d’image. Cherchez-vous des informations sur ce sujet ? Vous êtes au bon endroit.

Gérer l’ouverture du diaphragme

Si vous êtes nouveau dans le milieu de la photographie, sachez que l’ouverture du diaphragme est l’élément le plus important dans la manipulation des profondeurs de champ. Vous êtes contraint de bien maîtriser cet aspect. Dans le processus, il faut régler l’appareil photo en mode priorité à l’ouverture (AV) et il faut solliciter une faible valeur (petit chiffre) afin d’avoir une petite zone de netteté. Vous pouvez choisir par exemple f/1.8. Dans le cas où vous ne disposeriez pas d’objectif à grandes ouvertures, optez pour un appareil photo avec un 50 mm 1.8, cela fera l’affaire.
En prenant en compte la qualité de votre objectif ainsi que le nombre d’éléments dans le diaphragme, vous allez vous faire plaisir par la bonne qualité du flou de votre arrière-plan. On surnomme ce flou par Bokeh. D’ailleurs, en faisant une photographie d’un portrait, il est préférable d’utiliser une faible profondeur de champ. Cela va mettre en valeur et isoler votre sujet d’un arrière-plan flou.
À l’opposé, le réglage à petite valeur d’ouverture (f/8) est nécessaire pour avoir une augmentation de la profondeur de champ et une netteté dans l’image.

Utiliser la focale adéquate

À côté de l’ouverture du diaphragme, la focale ou la longueur focale joue aussi un rôle prépondérant. Les focales longues c’est-à-dire les téléobjectifs supérieurs à 50 mm vous aident à avoir une faible profondeur de champ, cela est valable même avec de petites valeurs d’ouvertures.
Par conséquent, si vous voulez obtenir une grande zone de netteté, l’emploi des focales plus courtes (grands angles) est la solution. Il est à en déduire que plus la focale est courte, plus la profondeur de champ est grande.

Le type de capteur efficace

La profondeur de champ dépend du type de capteur que vous allez utiliser. Quel que soit le type de capteur à votre disposition (APS-C, Micro 4/3, etc), cela va jouer un rôle important sur le résultat obtenu. Donc retenez bien que pour avoir une profondeur de champ faible, il faut utiliser un grand capteur. Néanmoins, tout cela ne doit pas affecter votre méthode personnelle si vous ne disposez pas de plusieurs appareils photo. Par contre, en cas d’utilisation d’appareil photo différent, il faut que vous preniez en compte ces notions afin que vous puissiez maîtriser le lien entre capteur et profondeur de champ.
 
Derrière une image très réussie, il y a un immense travail de photographe. Pour devenir professionnel dans ce domaine, il faut que vous arriviez à maîtriser tous les outils de l’appareil photo. Donc exercez-vous.

Plan du site