Comment réaliser un tirage contact ?

Publié le : 20 octobre 20213 mins de lecture

Un tirage contact, nommé également réalisation de planche contact, définit une opération photographique permettant d’obtenir sur du papier photosensible une version positive d’un négatif. Le concept est réalisé sans aucun agrandisseur, il faut poser directement le négatif développé au contact du papier photographique, cela éclairera l’ensemble.

Qu’est-ce qu’un tirage contact ?

Le tirage par contact a été longtemps le procédé favori des amateurs, notamment à cause des formats importants relatifs utilisés à l’époque et de l’usage du papier Velox. Le papier Velox (appelé aussi papier autovireur ou papier à noircissement direct) se noircit directement quand il s’expose à la lumière. Cela permet de faire quelques tirages contact avec un simple cadre vitré permettant d’insoler le tirage tout en vérifiant chaque progression de la formation de la photo. Un simple bain permet de bloquer son noircissement. Ce type de procédé ne demande pas de laboratoire. Cela représente alors un gros avantage pour les fanatiques.

Quel est le principe de ce genre de procédé ?

Le tirage contact emploie un principe de base identique à un tirage classique : là, le négatif est projeté sur la feuille de papier photosensible qui va ensuite le développer. La petite différence est que dans un tirage classique de photographie, l’image du négatif peut être projetée sur ce papier avec un agrandisseur.

Pour un tirage contact, par contre, il n’y a pas d’optique entre le papier et le négatif : l’image est alors transférée avec une projection de lumière à travers ce négatif qui entre en contact directement avec le papier. Avec des négatifs moyens et petits formats, il est utile de tirer l’ensemble du film, qui est découpé en bandes, sur une feuille de papier. Le tirage obtenu est alors nommé planche contact.

Comment réaliser un tirage contact ?

La procédure classique pour faire une planche contact à l’aide d’un négatif de moyen ou petit format est bien simple. Placez une feuille de papier photosensible sous la source de lumière (qui est éteinte). Puis, utilisez le plus souvent que possible un agrandisseur, tout simplement parce que ce type de source est parfois disponible dans un laboratoire photo, et n’importe quel autre type de source actinique pourrait convenir. Ensuite, placez le film, déjà coupé en bandes, sur ce papier sensible. Le papier et le film doivent être mis émulsion contre émulsion, pour obtenir la netteté idéale, et aussi pour obtenir des images à l’endroit. Plaquez une vitre bien propre sur ce film pour maintenir un bon contact intime entre le papier et celui-ci. Puis, insolez le papier, à travers le négatif et la vitre, durant quelques secondes. Retirez le négatif et la vitre. À la fin, développez normalement le papier, comme n’importe quel tirage.

Plan du site